Trouble de sommeil de l’enfant : comment gérer la situation ?

Le sommeil est une assise essentielle au bon développement des tout-petits. Il a des effets bénéfiques sur la santé des individus, leur mémoire, émotions et bien-être. Un manque de sommeil peut ainsi perturber toute notre vie et avoir des impacts sur : nos décisions, concentration et humeur. Tout autant que les adultes, les enfants sont à leur tour touchés par les troubles de sommeil, ce qui peut engendrer des problèmes d’ordre psychologique et comportemental. Découvrez donc avec notre équipe les différentes causes du trouble du sommeil de l’enfant et Comment les traiter.

Répercussions de l’insomnie sur la famille

De 15 à 20 % des enfants de 1 à 3 ans sont atteint du trouble du sommeil ou des réveils nocturnes fréquents. Mais généralement à partir de la 3ème et la 4ème année, l’incidence commence à s’atténuer petit à petit.

Le manque de sommeil chez un enfant a un impact sur son comportement et sa psychologie. Ainsi, ses facultés d’attention, ainsi que son développement cognitif vont diminuer. Les parents à leur tour seraient affectés et vont du coup subir les conséquences de ce fait par des perturbations de sommeil, un manque de concentration au travail, fatigue, et mauvaise humeur. Si vous avez un ou d’autres enfants, eux aussi, ils en seraient affectés avec la même intensité.

Les causes d’insomnie chez l’enfant

  • Les infections ORL (nez, gorge, oreilles) ou des troubles digestifs qui entraînent parfois des troubles du sommeil passagers ;
  • le non-respect du rythme naturel de l’enfant ou une irrégularité des horaires ;
  • une chambre inconfortable, un changement de lieu ou le non-respect des rituels du coucher ;
  • des difficultés familiales ou scolaires : par exemple les problèmes de couple des parents, ou la maladie de l’un d’entre eux ;
  • des problèmes dans la relation affective entre l’enfant et ses parents : par exemple, indifférence ou surprotection, parents anxieux ou trop rigides.
  • les cauchemars
  • les terreurs nocturnes

La crise de somnambulisme chez les enfants

Le somnambulisme est un phénomène inquiétant pour les parents. Il fait partie du groupe des parasomnies. Il s’agit de simples perturbations dans la transition des phases de sommeil qui conduisent les enfants à faire des promenades nocturnes. Les spécialistes affirment que cette pathologie est héréditaire à 80 %. En général, les crises de somnambulisme au moment d’une phase profonde du sommeil c’est-à-dire à une à trois heures après l’endormissement. L’épisode se prolonge sur une dizaine de minutes et pendant la crise, l’enfant se réveille à moitié, tandis que son cerveau, reste endormi avec une perception visuelle probable.

Traitement du trouble de sommeil

Les parents ne doivent pas attendre si leur loulou souffre d’insomnie. Les troubles de sommeil de l’enfant doivent toujours faire l’objet d’une consultation médicale. Cela ne veut pas dire que ce phénomène doit être traité avec des médicaments, parce que avec cette solution l’amélioration ne sera que temporaire et elle ne laissera à sa suite que des effets secondaires. Le mieux donc est de faire appel à un spécialiste : un psychologue pour enfant (un pédo-psychologue) ou à une l’hospitalisation pour déconditionner l’enfant et son entourage, si le trouble est dû à une anxiété de la séparation des parents.

Le médecin peut aussi vous proposer l’homéopathie pour le sommeil de votre enfant  si celui-ci souffre souffre de la poussée des dents, des coliques ou de n’importe quel autre malaise physique. Prenons comme exemples les traitements suivants :

  • Cypripedium 9 CH si l’enfant s’éveille comme si c’était le début de la journée,
  • Borax 9 CH si l’enfant a peur dans son lit,
  • Chamomilla 9 CH quand il fait ses dents
  • Jalapa 9 CH s’il s’énerve la nuit alors qu’il est calme le jour.

De toute manière c’est le pédiatre est la seule personne qui pourra vous prescrire le meilleur traitement homéopathique.