TCC ou thérapie comportementale et cognitive pour traiter l’énurésie diurne chez l’enfant

Environ 10% d’enfants sont atteints d’énurésie ou « pipi au lit« . On ne peut parler de cette miction active, complète, inconsciente et involontaire qui se produit pendant le sommeil que vers l’âge de 5 ans, car c’est l’âge où le contrôle physiologique du sphincter vésical est déjà acquis. Il existe l’énurésie primaire quand l’enfant n’est jamais propre et l’énurésie secondaire qui survient après 6 mois. Pour celle-ci, la cause serait une infection urinaire ou une parasitose intestinale. On parle aussi d’une énurésie nocturne isolée qui représente 65 % des cas, l’énurésie diurne isolée (3 %) et des énurésies diurnes ou nocturnes.

L’énurésie diurne

L’énurésie diurne ou le fait de faire pipi dans son pantalon pendant la journée lorsque l’enfant est éveillé. A l’école l’enfant qui mouille ses vêtements en classe sera sujet aux moqueries de ses camarades qui vont croire qu’il manque de maturité. Ainsi cet accident très intimidant pour l’enfant sera l’un des plus mauvais souvenirs qui marquera à jamais sa psychologie. Face à ce type d’énurésie, les parents sont souvent beaucoup moins tolérants parce qu’ils pensent que leur enfant provoque presque volontairement ces accidents par pure paresse. Voilà pourquoi un traitement contre l’énurésie doit s’imposer.

Les causes possibles

Les causes de l’énurésie diurne ne sont pas toujours psychologiques. Ce facteur n’intervient que dans le cas des énurésies secondaires. La plupart des enfants qui font pipi au lit sont des enfants tout à fait normaux vivant dans des familles normales aussi. La cause principale est donc l’hérédité. Ainsi, un enfant dont un parent est énurétique a une chance sur deux de l’être et le risque d’être atteint est de plus de 75 % lorsque les deux parents ont eu ce problème. Mais quand il s’agit de l’énurésie primaire la cause est soit l’immaturité de la vessie soit le trouble hormonal de l’ADH ou Hormone Antidiurétique qui est responsable de la production d’urine.

Tcc pour traiter l’énurésie

La périnéologie est une technique permettant d’aborder la prise de conscience périnéale et sphinctérienne de l’enfant. Elle s’est avérée toutefois, infructueuse parce que les parents vont avoir un comportement néfaste vis-à-vis de l’enfant, en pensant bien faire. Face à la difficulté de résoudre les problèmes les parents seront complètement désarmés.

Les thérapies Cognitivo-Comportementales tcc reposent sur des traitements mettant en évidence les éléments cognitifs des parents (vécu qui dicte un mauvais comportement) pour les aider à détecter les conflits liés à l’éducation et qui sont enclins à influencer négativement l’évolution de l’enfant.

Toutefois, dans le cas de ce traitement, les psychiatres tcc sont convaincus que l’enfant ne peut pas être traité sans la collaboration de son environnement parce que l’enfant dépend du comportement de ses parents, de la fratrie, et de l’enseignant. L’approche de la thérapie comportementale et cognitive doit être globale en tenant compte de plusieurs facteurs :

  • Le degré d’anxiété de l’enfant
  • L’environnement :-parents –fratrie- enseignant
  • Le fonctionnement du couple : l’aider à prendre conscience de leurs erreurs- traiter les éléments cognitifs si besoin pour les aider à changer de comportement,
  • l’attitude de l’enfant dans son milieu familial et scolaire,
  • la prise de conscience périnéale,
  • l’hygiène intime chez les filles.