Divorce et enfants : psychologie de l’enfant en cas du divorce de ses parents

Le divorce est un acte douloureux pour les enfants surtout qu’il nuit à leur intégration sociale. Les enfants de parents divorcés sont plus perturbés et plus agressifs que les autres enfants. Ils sont souvent sujets à des troubles caractériels tels que la violence, les fugues, l’anxiété… Parfois l’agressivité qu’ils éprouvent peut se retourner contre eux et engendrer un comportement suicidaire fréquent notamment chez les jeunes de 15 à 20 ans. Comment faire alors pour annoncer la décision du divorce à ses enfants sans les choquer ? Quand l’annoncer ? Faut-il cacher sa tristesse et prendre sur soi ?

Dans le cas de divorce, le message essentiel à faire passer à son ou à ses enfants est que vous avez pris la décision de divorcer parce que vous n’êtes pas heureux ensemble et que le fait de rester ensemble vous fera très mal et sera gênant pour toute la famille. Il faut par ailleurs lui expliquer que ce sont des problèmes d’adultes et que la faute n’est pas à lui en précisant que la maman et le papa ne manqueront de s’occuper de lui et d’être toujours à ses cotés.

Il est important pour la psychologie de l’enfant de le rassurer et lui dire que le couple parental restera toujours uni même si le couple conjugal est en crise et qu’il grandira entouré de l’appui maternel et de l’appui paternel dans leurs différences. Ainsi ils pourraient s’occuper de son éducation ensemble et subvenir à tous ses besoins dans le respect des modalités de garde.

Pendants les crises conjugale les parents hésitent et se trouvent parfois au bord de la rupture. Inutile de l’annoncer tant que la décision n’est pas encore prise, parce que dans ce cas l’enfant va culpabiliser et penser qu’il est de son ressort d’arranger la situation.

Vous pouvez opter pour des formules comme : « Tu vois que cela ne va pas bien entre ton père et moi. Nous allons réfléchir tous les deux à ce que nous allons faire et nous te dirons ce qu’il en est dès que nous serons décidés. » Et dès que la décision est prise vous pouvez la lui annoncer ensemble. Si vous avez plus d’un enfant, il convient de s’adresser à tout le monde en même temps pour répondre à toutes leurs questions.

L’important, c’est de dire la chose le plus simplement possible, devant tous les enfants réunis. Les petits comme les grands ont droit à la vérité. Ne parlez surtout pas d’une séparation provisoire. Cela va se répercuter sur ses résultats scolaires et peut créer un trouble de comportement chez l’enfant. Mieux vaut lui dire la vérité toute crue que de le laisser espérer et attendre les retrouvailles, sinon il commencera à faire des cauchemars, faire pipi au lit. L’enfant ne doit jamais avoir à choisir entre son père et sa mère, mais cela n’empêche qu’il a tout à fait le droit de dire : « Je veux rester avec papa ou avec maman ! »

Pour en savoir plus sur la psychologie enfantine, n’hésitez pas à visiter le site www.nosbambins.com.