Bénéficier de conseils de spécialistes pour apprendre à gérer une crise d’angoisse

Apprendre à gérer une crise d'angoisse

D’ordre psychique, la crise d’angoisse débute par des sensations de peur et d’anxiété. Selon chaque sujet, cet état peut prendre plusieurs formes : étouffement, oppression des poumons, etc. En général, elle entraîne une accélération de la respiration. Avec ces conseils de pro, apprenez à mieux contrôler une crise d’angoisse.

Comment se traduit une crise d’angoisse ?

Les symptômes de la crise d’angoisse sont très différents chez les sujets concernés. La plupart du temps, cela se traduit par des sensations d’étouffement et des modifications de la respiration. L’angoisse est associée à un mal être général. Souvent, les sujets ressentent des contractions musculaires suivies de palpitations. Ils ont la gorge nouée et l’estomac ligoté. Lorsqu’une personne se retrouve dans une crise d’angoisse, elle a du mal à s’exprimer correctement. Bien qu’il ne soit pas trop grave, cet état a des répercussions sur la réalisation des tâches quotidienne tant personnelles que professionnelles. Parfois, la crise d’angoisse s’accompagne de vertiges. À cette circonstance, le sujet a l’impression qu’il va s’évanouir. Les tremblements, la transpiration et l’apnée sont aussi des signes fréquents de l’angoisse. Pour les sujets les plus sensibles, celle-ci engendre des vomissements et des douleurs abdominales accumulées. Dans ce cas, la situation pourrait être effrayante. La crise d’angoisse est une source probable d’invalidité. Savoir gérer ses angoisses aide une personne à vivre sereinement. Bénéficier d’un accompagnement psychologique est important lors de cette épreuve de la vie. Pour obtenir des informations complémentaires, rendez-vous sur ce site.

Travailler la respiration : les bonnes techniques

Si une personne fait face à une crise d’angoisse, elle doit déterminer comment gérer ses angoisses. Avec les battements de cœur accélérés, apprenez avant tout à bien respirer. Une bonne respiration permettra au système nerveux d’avoir plus de lucidité. Cela élimine toutes sensations d’étouffement et d’étranglement. Comment faire ? Au sol ou sur une chaise, en position assise, ramenez vos mains sur vos cuisses. Faites régner le silence dans la pièce. Déconnectez-vous de toutes formes d’ondes (téléphone, connexion Internet, télévision, etc.). Prenez le temps de bien respirer en profitant de chaque bouffée d’air. Pendant 5 cycles, respirez plus lentement que d’habitude. Inspirez et expirez très doucement tout en essayant de respirer avec l’abdomen. Pour bien sentir la respiration, mettez une main sur le ventre. L’objectif est de prétendre à une respiration paisible. Pour atteindre la pleine conscience, videz votre esprit, ne pensez à rien d’autre que les mouvements respiratoires. En plus de permettre une bonne régulation du système nerveux, cet exercice de respiration aide l’organisme à avoir un bon équilibre gazeux. Il peut être pratiqué en dehors de la crise d’angoisse à titre de prévention. Comme les pratiquants de yoga, vous pouvez vous permettre de quelques minutes de relaxation après le travail. Cela renforcera votre métabolisme et vous aidera à devenir moins sujette à cet état de mal être. La respiration carrée soulage aussi la crise d’angoisse. La technique : bloquez la respiration pendant quelques secondes, puis soufflez petit à petit par le nez. Répétez l’action à nouveau. L’oxygénation de l’organisme fait disparaitre l’anxiété rapidement. La respiration par le ventre est une alternative à cette technique. En position assise, ramenez une main sur la poitrine et une autre sur l’abdomen. Inspirez profondément et expirez par le nez tout en gonflant le ventre. Essayez de ne pas bouger la partie supérieure du thorax. Répétez l’action en posant les mains sur les cuisses.

Ayez du recul face à une angoisse

Face à une crise d’angoisse, évitez à tout prix la panique au risque d’aggraver la situation. Pour gérer une crise d’angoisse, commencez par boire un verre d’eau froide (ou même glacée) sans vous brusquer. Ce geste permet de maintenir la bonne régulation du rythme cardiaque. Soyez conscient des symptômes physiques que vous ressentez tout en prenant du recul. Pratiquez les exercices de respiration cités précédemment. Voici également un exercice intéressant : sur l’ongle d’un pouce, faites une pression pendant environ trente secondes. Répétez l’action avec l’autre pouce. D’après les spécialistes en réflexologie, cette action permet d’équilibrer le corps et l’esprit. Par ailleurs, l’utilisation des huiles essentielles dissipe la tension en cas d’angoisse. Pour cela, il suffit d’en appliquer deux gouttes d’huile essentielle d’orange à l’arrière du cou.

Si vous n’arrivez pas à gérer votre crise d’angoisse tout seul, faites-vous aider par vos proches. Contactez une personne de confiance. L’empathie est essentielle pour soulager la crise d’angoisse. Au cas où vous n’auriez personne à vos côtés, faites appel à un professionnel de santé. Généralement, le corps médical prescrit des anxiolytiques pour les patients concernés par une crise d’angoisse. Cependant, ces calmants ne résolvent pas entièrement le problème. Ils ne font que l’apaiser. De plus, ils peuvent conduire à un état de dépendance, sans compter les risques élevés d’effets secondaires. Ces médicaments sont souvent prescrits lors d’une crise prolongée nécessitant un long traitement. L’aide d’un spécialiste en PNL ou en intelligence émotionnelle est également précieuse. En général, le traitement d’une crise d’angoisse s’effectue en quelques séances. Le Traitement Cognitive et Comportemental (TCC) est efficace pour traiter cet état de mal être. Pendant la thérapie, les thérapeutes informent les patients sur leur état de panique. L’objectif est de permettre aux sujets de remplacer les comportements négatifs par des conduites positives. Dans certains contextes, la psychothérapie analytique s’avère être intéressante. On peut prétendre à cette solution en cas d’éléments conflictuels relatifs sur les émotions de l’individu. Sachez que les sources de la crise d’angoisse sont très diversifiées. Cela peut résulter de certains faits non résolus dans le passé, d’un contexte du présent ou d’une quelconque anticipation du futur.

Essayez ces exercices pratiques pour calmer l’angoisse

À titre de prévention ou lors d’une crise d’angoisse, essayez ces exercices. Ramenez vos mains à votre bouche en position de coquille fermée. Faites en sorte qu’ils couvrent entièrement votre bouche. Ensuite, respirez à fond pendant environ deux minutes. En cas de besoin, recommencez l’action. Si vous êtes angoissé, vous verrez que cet exercice vous apportera un grand soulagement. L’angoisse est un état critique qui engendre de l’anxiété. Lorsque le corps est déstabilisé, le cerveau a du mal à supporter ce ressenti. L’accélération du rythme cardiaque crée une hyperventilation. En conséquence, il y a une formation de réactions chimiques. Pour solutionner ce problème, on peut prétendre aux soins du corps. Ainsi, l’interaction de celui-ci avec l’esprit est indispensable. Voici un autre exercice pour gérer la crise d’angoisse : avec l’orifice d’un tuyau d’arrosage, respirez profondément pendant deux minutes. Répétez l’action si nécessaire. Cet exercice dissipe efficacement l’angoisse.

Prévenez la crise d’angoisse

Avec ces conseils précédents, vous savez désormais comment gérer une crise d’angoisse. Il convient désormais d’étaler quelques techniques préventives. Celles-ci vous aideront à prévenir cet état de mal être. Pour renforcer votre métabolisme, ayez une bonne hygiène de vie : meilleure hydratation, sommeil complet, alimentation saine et pratique régulière d’activités physiques. Après le travail et pendant les week-ends, bénéficiez de quelques heures de détente. Chaque matin, faites une méditation de pleine conscience pendant environ une quinzaine de minutes pour rebooster en énergie positive. N’oubliez pas d’apprendre à bien respirer. Enfin, ne vous privez pas d’instants de bonheur et de partage. Faites-vous entourer par des gens qui vous aiment (proches, famille, amis, etc.). Cette action garantit une totale détente. Sachez que l’angoisse est un état négatif qu’on peut bien éviter.